Immobilier Sénégal
 
Recherche avancée

Dernières annonces

Les plus consultées

 

Actualité immobilière au Sénégal: Disparité entre le centre ville et la banlieue

Les prix du logement 2 fois plus élevés à Dakar

L’Etude Monographique sur les Services Immobiliers au Sénégal du Logement particuliérement  à Dakar réalisée par Agence Nationale de la Statistique et de Démographie (ANSD) montre que les chambres occupent une large part dans les types de logements qui sont loués. L’enquête révèle aussi une hiérarchie spatiale des niveaux de prix pratiqués à Dakar et dans les autres départements (Pikine, Guédiawaye et Rufisque). En, effet, plus on s’éloigne de Dakar, plus les prix du loyer diminuent.

A Dakar, les chambres constituent le type de logement le plus prisé. L’Etude Monographique sur les Services Immobiliers au Sénégal du Logement à Dakar révèle que les chambres représentent 68 % des types de logements qui sont loués. Les 22,6% du parc locatif sont des studios ou des appartements, 7,5 % sont des maisons basses et 1,8% est constitué de maisons à étage. Pour l’essentiel, ce sont des logements qui ont un minimum de commodités (eau, électricité, etc.,) explique Astou Dakono Ndiaye, la coordinatrice de l’étude.  

Pour ce qui est du loyer proprement dit, chaque département est divisé en trois niveaux de standing : le bas standing avec les quartiers populaires où les prix sont très bas, le moyen standing qui a un niveau un peu plus élevé et le haut standing qui regroupe les quartiers résidentiels.

A la lumière des types de maisons et de cette stratification, les enquêteurs se sont rendu compte qu’il y a une disparité des prix entre Dakar et sa banlieue. « Il y a une véritable hiérarchie spatiale des niveaux de prix qui sont pratiqués », notre Astou Dakono Ndiaye, expert à l’ANSD. Dans la région de Dakar, tous départements confondus, pour disposer d’un studio au niveau du bas standing, il faut débourser 48.000 FCFA en moyenne.

Toujours pour acquérir un logement dans le bas standing, le locataire est obligé de payer environ 65.000 FCFA pour un appartement, 75.000 FCFA pour une maison basse, 160.000 FCFA pour une maison à étage et 17.000 FCFA pour une chambre. 

Et pour habiter dans le moyen standing de Dakar, il faut majorer ces prix de 25 % et de 75% pour prétendre au haut standing. Autre constat des enquêteurs de l’ANSD, les prix qui sont pratiqués au niveau du département de Dakar sont deux fois plus élevés que ceux appliqués dans les autres départements que sont Pikine, Guédiawaye et Rufisque.